Saturday, August 23, 2014

Galileo satellites not on right orbit (Arianespace)

PARIS: Two European Galileo satellites launched by a Russian-built rocket on Friday (Aug 22) from French Guiana have not reached their intended orbit, launch firm Arianespace said Saturday.

"Observations taken after the separation of the satellites from the Soyuz VS09 (rocket) for the Galileo Mission show a gap between the orbit achieved and that which was planned," the company said in a statement. "They have been placed on a lower orbit than expected. Teams are studying the impact this could have on the satellites.”
Arianespace declined to comment on whether their trajectories can be corrected.

The satellites Doresa and Milena took off from the Kourou space centre in French Guiana at 1227 GMT Friday after a 24-hour delay because of poor weather. They separated from the mothership to enter into free-flight orbit just under four hours after launch.

"These two satellites are the first of a new type of satellite that are fully owned by the EU, a step towards a fully-fledged European-owned satellite navigation system," said the European Commission, which funds the project.

The 5.4 billion euro (S$8.9 billion) Galileo constellation is designed as an alternative to the existing US Global Positioning System (GPS) and Russia's Glonass, and will have search and rescue capabilities.
Four Galileo satellites have been launched previously - one pair in October 2011 and another a year later.

2 comments:

  1. Panne bei Navigationssystem Galileo .... Neue Satelliten starten in falscher Umlaufbahn...

    Das Satellitennavigationssystem Galileo soll Europa unabhängig von fremder Technik machen. Jetzt sind zwei weitere Satelliten gestartet. Allerdings mit einer Panne: Sie kreisen nicht im richtigen Orbit um die Erde.

    Die beiden am Freitag gestarteten Satelliten für das globale europäische Navigationssystem Galileo sind von ihrer Trägerrakete nicht in der richtigen Erdumlaufbahn ausgesetzt worden. Beobachtungen hätten gezeigt, dass es eine Abweichung zwischen dem Zielorbit und der erreichten Bahn gebe, teilte die Raketenbetreibergesellschaft Arianespace in der Nacht zum Samstag mit. Ob die Satelliten genügend Treibstoff an Bord haben, um aus eigener Kraft ihre richtige Umlaufbahn zu erreichen, war zunächst unklar. Es liefen weitere Untersuchungen, hieß es. Die beiden Satelliten waren am Freitagnachmittag an Bord einer russischen Sojus-Rakete ins All gestartet. Zunächst hatte es von allen beteiligten Seiten geheißen, der Flug sei nach Plan verlaufen................http://www.faz.net/aktuell/wissen/weltraum/navigationssystem-galileo-neue-satelliten-starten-in-falscher-umlaufbahn-13112122.html

    ReplyDelete
  2. Galileo : les satellites n'ont pas atteint la bonne orbite...

    Les deux satellites Galileo envoyés vendredi par une fusée Soyouz lancée depuis la Guyane française n'ont pas atteint l'orbite prévue, a annoncé samedi la société Arianespace, faisant planer la menace d'un retard de mise en service du système de navigation européen censé concurrencer le GPS américain. Des investigations sont en cours. «Les satellites ont été mis sur une orbite plus basse que prévue au moment de la mise sur orbite. Les équipes sont en train d'étudier l'impact que cela pourrait avoir sur les satellites», précise-t-on chez Arianespace. La société refusait pour l'heure de se prononcer sur la possibilité d'une correction de la trajectoire de ces deux satellites.

    Au terme d'une mission de 3 heures et 48 minutes, l'étage supérieur Fregat s'était séparé des deux satellites Galileo Sat-5 et Sat-6 pour les placer sur une orbite circulaire à 23.522 km d'altitude. Le mythique lanceur russe, dont c'était la neuvième mission depuis le Centre spatial guyanais (CSG), avait quitté son pas de tir de Sinnamary, près de Kourou, vendredi à 09h27 heure locale (14h27 heure de Paris), avec une charge de 1,6 tonne au décollage. Ces deux nouveaux satellites Galileo doivent s'ajouter aux quatre autres lancés, déjà par Soyouz, entre 2011 et 2012, mais, depuis, la phase à proprement parler opérationnelle du programme peinait à prendre le relais, provoquant des tensions entre la Commission européenne, qui dirige le programme et l'Agence spatiale européenne, qui l'exécute.

    Après des années de tergiversations et de crises politiques entre les grands pays européens et les États-Unis, qui avaient à plusieurs reprises menacé de faire capoter un projet lancé il y a déjà 11 ans, en 2003, les derniers écueils de Galileo sont désormais industriels et techniques. Le lancement de vendredi, avec les deux premiers satellites dits de «pleine capacité opérationnelle» aurait normalement dû avoir lieu en septembre 2013. Mais les deux groupes industriels qui avaient été retenus en 2010 pour fabriquer les 14 premiers satellites, l'allemand OHB Systems et le britannique SSTL (Surrey Satellite Technology Limited), semblent avoir sous-estimé la complexité de la tâche industrielle qui leur a été confiée, entraînant un retard de plusieurs mois à la livraison des satellites qui viennent d'être lancés.
    Précision meilleure que le GPS américain....................http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/08/22/01008-20140822ARTFIG00312-galileo-le-gps-europeen-redecolle.php

    ReplyDelete

Only News

EL News

Blog Widget by LinkWithin