Sunday, September 22, 2013

ΑΛΑΣΚΑ Τα πρώτα χιόνια...


-
Δεν καταλαβαίνει τίποτα ο ποδηλάτης! Είναι καλά ντυμένος και πολύ καλά εξοπλισμένος, οπότε δεν τον φοβίζει ούτε το κρύο ούτε όμως και το χιόνι. Στην Αλάσκα άρχισε ο χειμώνας και οι κάτοικοι του Φέρμπανκς αντίκρισαν ήδη τις λευκές νιφάδες. Η άγρια ομορφιά του τοπίου μαγνητίζει το βλέμμα όσο κι αν το μυαλό θέλει να κρατήσει ακόμη μέσα του το καλοκαίρι και τη ζέστη.
 agelioforos.gr
22/9/13
---

Όταν το χιόνι δεν έρχεται σε εμάς[I]

---

---
---
---





1212122
-----------

Όταν το χιόνι δεν έρχεται σε εμάς [2]

---

-----

---
---
---
---
---


12111211
 

 

1 comment:

  1. L’hiver le plus froid de ces 100 dernières années? Il est trop tôt pour le dire...

    Des prévisionnistes européens annoncent que l’hiver sera le plus froid de ces 100 dernières années. Il est beaucoup trop tôt pour faire ces prévisions, estiment les météorologues Denis Collard et Marc Vandiepenbeeck.



    L’automne est à peine installé que les médias s’y mettent déjà. Certains d’entre eux annoncent pour 2013-2014 l’hiver le plus froid de ces 100 dernières années. Pourquoi ? À cause de la fonte des glaces en Arctique qui, en refroidissant les océans, projette des courants d’air froid sur toute l’Europe.

    Le météorologue de la RTBF Denis Collard nous a expliqué qu’il est trop tôt pour faire de telles prévisions. Tout en insistant sur le sérieux des travaux qui se font d’année en année sur les prévisions saisonnières, il souligne que ces prévisions ont des limites. De nombreux scientifiques en font et il leur arrive de se tromper, comme par exemple Laurent Cabrol qui avait prédit un « été pourri ».

    Marc Vandiepenbeeck, météorologue à l’Institut Royal Météorologique, estime également qu’il est « beaucoup trop tôt » pour faire ces prévisions. Pour lui, il est possible de prévoir le temps dans les quatre à cinq prochains jours avec une grande fiabilité, sur quinze jours en restant précis, et toute estimation au-delà de ce délai relève de la tendance. « Nous vivons dans une région où les variations météorologiques sont nombreuses et rapides », donc difficiles à prévoir.
    Pas encore la bonne équation

    Denis Collard reste persuadé que ces prévisions sont expérimentales et « qu’on n’a pas encore trouvé la bonne équation pour savoir quels sont les éléments auxquels accorder une fiabilité suffisante » pour prévoir le temps. Lui-même reste dubitatif quant à cet hiver, il n’a pas non plus trouvé de modèle convainquant. Même si la calotte glaciaire fond, il reste difficile d’établir un lien de cause à effet complètement fiable. « C’est possible, mais ce n’est pas une certitude. »

    De plus, tout le monde regarde des paramètres différents et mène des études différentes qui ne sont pas forcément basées sur les mêmes événements climatiques. « Ça part dans tous les sens » résume Denis Collard. Son partenariat avec météo France est encore une preuve des difficultés éprouvées pour les prévisions à long terme. L’organisme français émet des prévisions pour l’Europe occidentale sur quatre semaines et même sur cette période il lui arrive de se tromper. Prédire les tendances de l’hiver alors que l’automne est à peine arrivé se révèle donc très dur et incertain.
    http://www.lesoir.be/324407/article/actualite/belgique/2013-09-23/l-hiver-plus-froid-ces-100-dernieres-annees-il-est-trop-tot-pour-dire
    23/9/13

    ReplyDelete

Only News

EL News

Δημοσιεύτηκε από Geo Kok στις Πέμπτη, 11 Φεβρουαρίου 2021
Δημοσιεύτηκε από Geo Kok στις Παρασκευή, 12 Φεβρουαρίου 2021
Δημοσιεύτηκε από Geo Kok στις Πέμπτη, 11 Φεβρουαρίου 2021
Blog Widget by LinkWithin