Tuesday, September 04, 2012

Η Κομισιόν εκφράζει υποψίες "ότι η Gazprom παρεμποδίζει τον ανταγωνισμό στις αγορές φυσικού αερίου"

 Η Ευρωπαϊκή Επιτροπή ξεκίνησε επίσημη διαδικασία με στόχο το ρωσικό γιγαντιαίο όμιλο φυσικού αερίου Gazprom, για τον οποίο έχει "υποψίες" ότι "παρεμποδίζει τον ανταγωνισμό στις αγορές φυσικού αερίου στην Κεντρική και Ανατολική Ευρώπη", όπως αναφέρει σήμερα σε ανακοίνωσή της.

Η Επιτροπή, ως θεματοφύλακας του ανταγωνισμού στην Ευρώπη, έχει υποψίες κυρίως για την Gazprom ότι "παρεμπόδισε τη διαφοροποίηση του εφοδιασμού με φυσικό αέριο" σε αυτές τις χώρες "και επιβάλλει στους πελάτες της αδικαιολόγητες τιμές φυσικού αερίου συνδέοντάς τις με την τιμή του πετρελαίου".

express gr

4/9/12

-


  • [1] Abus de position dominante: ouverture d'une enquête contre Gazprom (UE)
La Commission européenne a ouvert une procédure formelle visant le géant gazier russe Gazprom, qu'elle soupçonne de violer la législation antitrust de l'Union européenne, rapporte mardi la Commission dans un communiqué.
"La Commission européenne soupçonne notamment Gazprom d'entraver la concurrence sur les marchés du gaz en Europe centrale et orientale, (…) d'avoir empêché la diversification de l'approvisionnement en gaz dans ces pays et d'imposer à ses clients des prix du gaz injustifiés en les liant aux prix du pétrole", lit-on dans le document.

fr.rian.ru 

4/9/12 

-


  • [2]Le gendarme européen de la concurrence estime que le géant énergétique russe abuse de sa position dominante dans plusieurs pays d'Europe de l'Est.
Malgré les risques d'un nouveau conflit avec Moscou, la Commission européenne a finalement décidé d'ouvrir les hostilités contre Gazprom. Le géant énergétique russe fait ainsi depuis ce mardi l'objet d'une enquête officielle des autorités européennes de la concurrence qui le soupçonnent « d'entrave à la concurrence sur les marchés du gaz en Europe centrale et orientale ».
L'ouverture de cette procédure était attendue, alors que Gazprom et plusieurs de ses clients en Europe avaient fait l'objet de perquisitions en septembre 2011. Les services de la « DG Comp » -le gendarme européen de la concurrence -estiment que le groupe russe abuse de sa position dominante dans plusieurs pays d'Europe de l'Est (Pologne, Hongrie, Bulgarie, Tchéquie, Slovaquie, Lituanie, Lettonie et Estonie, selon nos informations).

Clauses de destination

Parmi les pratiques dans le viseur de la Commission européenne, il y aurait notamment la présence de « clauses de destination » dans les contrats de Gazprom. « Grosso modo, si le groupe vend en Bulgarie, il interdit à ce que ce gaz soit revendu en Hongrie. Cela permet de pratiquer des conditions de prix différentes selon les pays », explique un bon connaisseur du dossier. Bruxelles dénonce également les barrières faites à « la diversification de l'approvisionnement en gaz », avec des clauses obligeant à utiliser les infrastructures de Gazprom.
Enfin, dernier soupçon, le groupe russe aurait « imposé à ses clients des prix du gaz injustifiés en les liant aux prix du pétrole », selon la Commission. Gazprom a ainsi indexé l'évolution de ses tarifs sur un panier de produits pétroliers, et non sur l'évolution de l'offre et la demande. Si bien que les prix ont augmenté récemment, en contradiction avec l'évolution du marché. 
Renaud HONORé

lesechos.fr

4/9/12 

No comments:

Post a Comment

Only News

EL News

Δημοσιεύτηκε από Geo Kok στις Πέμπτη, 11 Φεβρουαρίου 2021
Δημοσιεύτηκε από Geo Kok στις Παρασκευή, 12 Φεβρουαρίου 2021
Δημοσιεύτηκε από Geo Kok στις Πέμπτη, 11 Φεβρουαρίου 2021
Blog Widget by LinkWithin